Cabinet d'avocats

Droit du vivant

L’essor des nouvelles technologies du vivant sera sans aucun doute l’une des révolutions du XXIème siècle. Au niveau de la médecine bien sûr, mais aussi au niveau de la production animale et végétale. La recherche agronomique, l’agriculture et l’ingénierie de production disposeront d’un patrimoine intellectuel de plus en plus important avec des OGM et des procédés de production novateurs. Il convient de protégé cette propriété intellectuelle garante de valeur ajoutée pour l’agriculture comme pour l’industrie alimentaire et/ou pharmaceutique. Certificats d’obtention végétale (C.O.V.) et brevets sont des moyens privilégiés de protection de ce patrimoine. Enfin, il peut aussi s’agir de protéger des filières de qualité et des savoir-faire traditionnels ou innovant ayant un lien avec le vivant. Pour cela le cabinet assiste ses clients dans leurs démarches de création de marques, de zones de production protégée (AOC, IGP, etc.) ou de labels qualité qui sont aussi des solutions pouvant garantir la protection des savoir-faire et de patrimoines immatériels.

Remonter
03/03/2021

La protection des sols et du foncier agricoles par le droit de l’environnement

L. de Redon, 2021, Les sols agricoles, ouvrage collectif, Ed. ISTE, in press ; Lire la suite

03/03/2021

Les alternatives au procès pénal en matière de protection de l’environnement

L. de Redon, 2021,  Revue Justice Actualités (RJA), Ecole Nationale de la Magistrature Lire la suite

Fil d'information
Voir tous les tweets